Connectez-vous avec nous

Riposte Internationale dénonce le comportement des décideurs algériens à l’égard de la Kabylie qui brûle et qui périt par les flammes et la Covid-19

Actualité algérienne

Riposte Internationale dénonce le comportement des décideurs algériens à l’égard de la Kabylie qui brûle et qui périt par les flammes et la Covid-19

Riposte Internationale dénonce le comportement des décideurs algériens à l’égard de la Kabylie qui brûle et qui périt par les flammes et la Covid-19

L’Algérie, tout comme les pays de la Méditerranée, est en proie aux flammes dévastatrices. La Grèce et la Turquie ont su tirer les enseignements passés, gérer la crise et venir en aide aux sinistrés. Ce qui leur a permis d’éviter de graves catastrophes humanitaires.

Ce n’est pas le cas de l’autre rive de la Méditerranée. En Algérie, les citoyens faute de présence et de soutien effectif de la part des services de l’État ont dû affronter avec des moyens rudimentaires les flammes au péril de leurs vies .

Les incendies n’ont épargné ni vies humaines, ni habitations ni infrastructures. Des villages entiers ravagés par des flammes. la direction générale de la protection civile a rapporté l’état des villes touchées que sont Sétif, Khenchela, Guelma, Bordj Bou Arréridj, Boumerdès, Tiaret, Médéa, Tébessa, Blida et Skikda.

Encore une fois accablée par ces incendies qui ont ravagé la région de Kabylie et d’autres régions du pays, Riposte internationale (RI) s’incline à la mémoire des victimes et assure les familles éplorées, de sa solidarité pleine et entière.

Une fois le constat dressé, nous nous posons la question de la motivation du ou des auteurs de cet acte criminel.

Riposte internationale (RI) dénonce l’impréparation des services publics face à des événements imprévisibles et exceptionnels, d’autant que l’on déplore des pertes en vies humaines. Ces tragiques événements et leur gestion montrent toute la vacuité de l’Etat. Ils ont fait voler en éclats la notion même de l’État dont la principale vocation consiste à assurer la sécurité de ses citoyens. Force est de constater encore une fois l’impéritie totale du gouvernement algérien. A la pénurie d’oxygène, d’eau, la répression du régime s’ajoutent maintenant des incendies monstrueux.

Riposte internationale dénonce l’esprit de manœuvre qui anime les autorités algériennes à travers les déclarations de son embrassade en France qui, à deux reprises, ont porté sur la gestion des dons, tels les médicaments et respirateurs d’oxygène. Ces appareils et médicaments font cruellement défaut aux hôpitaux en Algérie. Ils ont été librement collectés par les Algériens de la diaspora, en dehors des représentations consulaires et diplomatiques algériennes.

Riposte internationale condamne avec la plus grande fermeté, l’atroce lynchage que rien ne peut justifier de Djamel Bensmaïl et réclame que toutes la lumière soit faite sur cette abomination qui s’est produite sous les yeux des forces de l’ordre.

Riposte internationale présente à la famille de Bensmaïl Djamel ses condoléances et l’assure de son soutien en cette douloureuse épreuve

Riposte internationale (RI) dénonce avec fermeté l’absence assourdissante de ces mêmes autorités face au drame sanitaire que vit l’Algérien depuis le début de l’été, incapable de répondre à la détresse des citoyens et des structures hospitalières que le gouvernement a volontairement sacrifié dans ses choix politiques, en faisant de l’acquisition des moyens de répression une priorité absolue.

Nous, RI, constatons la faillite du régime à mettre sur pied des mesures de nature à juguler cette pandémie, en prenant des décisions allant à l’encontre des attentes citoyennes, en réprimant, emprisonnant massivement. Il a spolié des respirateurs à destination de malades de Covid-19 qui suffoquent par manque de respirateurs d’oxygène et s’est arrogé d’autorité le droit d’être le destinataire et le distributeur exclusif des appareils acquis grâce aux initiatives citoyennes.

Riposte internationale (RI) considère, pour sa part, la décision du régime de vouloir « gérer» lui-même la répartition des appareils médicaux comme une opération de racket qui en plus de vouloir porter un coup à ces différentes initiatives de solidarité prises en dehors de lui, met en danger des milliers de citoyens laissés mourir par manque d’oxygène. Nous considérons que la responsabilité du régime algérien est pleinement engagée en ce qui concerne les nombreuses victimes décédées et de celles qui n’auront pas la chance de recevoir ces appareils au moment opportun.

Riposte internationale (RI) prend à témoin la communauté internationale en lui rappelant les règles de soutiens mutuels et rappelle à l’opinion internationale d’assumer ses responsabilités concernant le drame vécu par les citoyens algériens du fait des choix du régime répressif assuré d’impunité.

Riposte internationale rappelle que plus de 214 citoyens sont arbitrairement emprisonnés au motif du délit d’opinion, la gestion catastrophique de la crise sanitaire et le nombre de victimes qui en découlent ont irrémédiablement montré les limites du régime plus occupé par sa propre survie , que par le bien-être de ses citoyens.

Riposte internationale assure l’ensemble des citoyens algériens de son soutien en ces douloureuses épreuves et ne ménagera aucun effort à porter à la connaissance de la communauté internationale toutes les exactions dont ils sont victimes.

12 août 2021

Riposte international,

Pour le bureau Fédéral : Ali Ait Djoudi

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut