Connectez-vous avec nous

Pour s’être exprimé contre le 5ème mandat : un activiste de Mascara condamné à de la prison ferme

Actualité algérienne

Pour s’être exprimé contre le 5ème mandat : un activiste de Mascara condamné à de la prison ferme

Hadj Ghermoul, militant de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) et membre du Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC), a été l’un des premiers à prendre position contre le 5e mandat et à être emprisonné pour cela.

La cour d’appel de Mascara a confirmé hier, mercredi 13 mars, la peine de prison prononcée en première instance le 7 février, contre Hadj. Ghermoul, qui croupit en prison depuis 45 jours pour « outrage à corps constitué ».

Hadj Ghermoul, 37 ans, père de deux enfants et sans-emploi, est donc condamné à six mois de prison ferme et 30.000 DA d’amende.

Première réaction contre cette décision inique, Amnesty International considère « la condamnation de Hadj Ghermoul comme une grave atteinte à la liberté d’expression en Algérie. Il est totalement absurde qu’il soit condamné à passer six mois derrière les barreaux simplement pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions politiques ».

 

Source journal Observalgerie
H.O.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut