Connectez-vous avec nous

Notre tutelle occidentale

Chronique

Notre tutelle occidentale

Notre tutelle occidentale

Dormez en paix !

C’est extraordinaire d’entendre des « spécialistes » français de la « question algérienne » déblatérer en conclave sur les perspectives politiques, sociales et économiques de ce pays.

Ils sont doctorants en géopolitique et leurs vérités seraient paroles d’évangile ou de sourates coraniques.

J’ai écouté et suis resté figé lorsque certains intervenants prétendirent détenir leurs vérités de la bouche inarticulée de notre président.

Selon eux …

L’élection présidentielle ne serait pas la priorité du peuple, officiellement démocrate, mais qui s’en soucie comme d’une guigne.

Les Algériens ne penseraient qu’à leurs ventres, leurs bas-ventres et au taux du change parallèle

Ils affirment que la préoccupation des États occidentaux serait le Statu Quo qui garantirait les progrès économiques et sociaux à même d’endiguer la migration clandestine et de limiter le risque terroriste.

Pour ces observateurs occidentaux avertis, seul le « Clan » au pouvoir serait à même de maintenir la paix sociale en concédant quelques réformes structurelles.

Le souci des États occidentaux et surtout de la France qui se considère comme parrain de l’Algérie reste les ressources naturelles du pays à exploiter et le marché juteux à perdurer et préserver.

Tout nouveau prétendant à la magistrature suprême ferait encourir un risque majeur aux intérêts occidentaux et accessoirement un trouble aux populations.

Ces « spécialistes « ont évidemment une vision néocolonialiste de l’Algérie et des Algériens et une approche impérialiste anachronique.

Cela nous rappelle la position de François Mitterrand qui en son temps se disait prêt à une expérience islamiste en Algérie.

Dormez donc en paix braves Algériens, l’Occident s’occupe de votre destin.

Saïd Yahia Chérif

 

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Chronique

Articles populaires

En haut