Connectez-vous avec nous

Naïma Salhi menace la ministre de l’Éducation nationale

Actualité algérienne

Naïma Salhi menace la ministre de l’Éducation nationale

Naïma Salhi menace la ministre de l’Éducation nationale

Cette femme, qui insulte quotidiennement le peuple algérien, qui crache sur ses origines, son histoire et qui piétine la constitution et les lois de la république, qui exprime sans réserve et avec fierté son racisme vis-à-vis des amazighs en général et des Kabyles en particulier, continue dans ses provocations et ses intimidations sans que les autorités ne bougent le petit doigt.

Après ses permanentes insolences et injures à toute une partie du peuple algérien, cette fois elle monte le cran en passant à la menace de la ministre de l’éducation nationale Nouria Benghabrit, même qu’elle a déjà menacé publiquement de tuer sa fille si elle ose parler en Kabyle.

Cette islamiste a menacé Nouria Benghabrit par le message suivant : « Je ne te pardonnerai jamais ce que tu as fait du système éducatif. Benghabrit, dégage ! Sinon attends-moi à l’APN cette année, tu seras mon affaire, jusqu’à ton départ ».

Les questions qui s’imposent en voyant les agissements de cette femme qui se sent dans la totale impunité :

  • Est-elle protégée par les hautes sphères de l’État ?
  • L’ont-ils « fabriquée » pour nous faire comprendre qu’être au service du pouvoir en place, c’est la liberté sans limites et une impunité totale ?
  • Qui cherche à semer à travers elle, la zizanie, la discorde et la division de ce peuple ?
  • Incarne-t-elle la célèbre citation « Diviser pour mieux régner » ?

 

Rachid Mouaci

 

 

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Akrour

    21 septembre 2018 à 3:35

    Pour Salhi Naima,
    Je te conseille de lire Le célèbre philosophe du 18 siècle Bernanos.
    Il disait : l’imbécillité est une tare( défaut )qui se soigne, ça n’a jamais était une maladie….

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut