Connectez-vous avec nous

Naima Salhi ciblée par une plainte pour « incitation à la haine et appels au meurtre »

Politique

Naima Salhi ciblée par une plainte pour « incitation à la haine et appels au meurtre »

Algérie – Très controversée, la présidente du microscopique parti politique PEP, Naïma Salhi, est ciblée par une plainte pour « incitation à la haine raciale et appels au meurtre contre des citoyens kabyles ».

Deux avocats et un journaliste ont déposé plainte hier, dimanche 9 juin, devant le tribunal de Boumerdès, contre la présidente de PEP, Naïma Salhi, annonce l’un des plaignants, Kader Houali, sur sa page Facebook.

« En ce 9 juin 2019, Maîtres Kader Houali et Soufiane Dekkal, ainsi que Salim Chait, avons déposé une plainte au niveau du tribunal de Boumerdes, contre la présidente du parti de l’équité et de la proclamation (PEP), Naima Salhi, pour incitation à la haine raciale et les appels au meurtre contre des
citoyens kabyles », écrit-il en joignant une photo de la plainte déposée.

« C’est parce que nous avons enregistré avec beaucoup d’amertume et de dégoût le silence des autorités devant cette récidiviste que nous avons décidé d’agir », explique Me Houali, et d’ajouter : « Le procureur de la république s’est autosaisi dans des affaires moins graves que celle-ci. »

Depuis quelques semaines, Naïma Salhi enchaîne les déclarations haineuses, s’en prenant particulièrement et violemment à la région de Kabylie.

Par Adherbal
Source ALG24 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Politique

Articles populaires

En haut