Connectez-vous avec nous

Lettre ouverte à Monsieur Mohamed Djemaâ, Nouveau Wali de Tizi-Ouzou

Débats

Lettre ouverte à Monsieur Mohamed Djemaâ, Nouveau Wali de Tizi-Ouzou

Monsieur, vous venez d’être installé dans les fonctions de Wali à Tizi-Ouzou. Vous êtes issu de l’ENA et vous n’ignorez pas la loi.

En vertu de l’application de l’article 102 de la Constitution qui implique celle de l’article 104 qui suspend les pouvoirs de nomination désignés à l’article 92, l’actuel Chef d’État n’a aucun pouvoir de nomination.

Vous savez donc que votre nomination est illégale. Elle est nulle et non avenue. Il en découle que tout acte que vous prendrez sera entaché de nullité puisqu’il s’agira chaque fois d’une forfaiture.

En tant que citoyen issu de cette région je vous pose ces quelques questions : Monsieur l’administrateur : Qui vous a nommé ? Quelle est votre feuille de route ? De quelle sale besogne avez-vous été chargé ?

En acceptant la charge qui vous a été affectée, vous avouez votre complicité avec vos commanditaires et votre consentement à un complot consommé contre la loi et probablement à un autre en cours d’exécution contre la Kabylie et l’Algérie. Partez Monsieur! Partez par la force de la loi avant que vous ne soyez obligé de partir par la volonté du Peuple.

La Kabylie sait ce que sont les administrateurs et aucun de ceux qui ont voulu y sévir n’a pu atteindre ses desseins.

 

Par M.Bakir

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Débats

En haut