Connectez-vous avec nous

Lettre ouverte à Monsieur Ali Haddad

Chronique

Lettre ouverte à Monsieur Ali Haddad

On nous a appris une chose qu’aimer l’Algérie ne veut pas dire ‘’se prostituer’’ auprès des multinationales étrangères pour se maintenir au pouvoir.

De quel droit osiez-vous parler au nom du peuple algérien, personne ne vous a élu ou désigné pour parler des femmes algériennes.

Votre politique et celle de ceux qui vous ont placé n’ont rien fait pour protéger la femme algérienne contre les maux sociaux que vous avez banalisé pour satisfaire les instincts bestiaux et inhumains des actionnaires étrangers.

Certes vous êtes libre de parler de votre famille ou de votre milieu, mais laissez l’Algérie aux vrais Algériens et non pas aux ‘’naturalisés’’.

Cessez de démolir les richesses de notre pays en vendant notre sous-sol aux entreprises pétrolières étrangères pour servir de champ d’expérimentation à leurs nouvelles technologies douteuses et désastreuses de fracturation pour l’obtention des Gaz de schistes.

La fuite des capitaux financiers pour investir à l’étranger en sont un exemple parmi tant d’autres exemples.

 

L’avenir découvrira beaucoup de choses….Salutations.

 

Par Boubekeur Abdellaoui

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Chronique

En haut