Connectez-vous avec nous

Le wali de Tizi Ouzou refuse de recevoir le président de la JSK

Sport

Le wali de Tizi Ouzou refuse de recevoir le président de la JSK

Le wali de Tizi Ouzou refuse de recevoir le président de la JSK

Avec des traces de violence encore visibles sur la tête et sur le visage, le président de la Jeunesse Sportive de Kabylie est revenu en détail sur l’agression dont il était victime avec son staff cette semaine dans une conférence de presse.

Monsieur Cherif Mellal a accusé nommément la famille Mesbahi, les frères Halaoua et un certain Djamal Atak qui sont venus au siège de la JSK armés de barres de fer, de chaîne et de couteaux. Tout d’abord, ils ont commencé à agresser tous les employés présents au siège et lorsque j’étais informé dira Monsieur Mellal, j’ai appelé instantanément la police qui est venue immédiatement sur le lieux. À mon arrivée, la police était déjà présente et au moment où je discutais avec un certain Djamal Aba, j’étais agressé par-derrière.

Monsieur Mellal a continué la description du déroulement des événements en précisant qu’il n’a jamais eux de problème avec les agresseurs qui sont en nombre de vingt, car il ne les connaissait pas avant.
Dans tous les cas, le siège de la JSK est équipé de vidéosurveillance et que les caméras ont tout enregistré et ces enregistrements sont remis au chef de la sûreté de Tizi Ouzou.

Le président de la JSK a précisé qu’après cette agression, il est allé voir le chef de la sûreté de la Tizi Ouzou ainsi que le procureur de la République, M. Zidani, mais il a regretté d’avoir tenté de voir le Wali, car il a refusé de le recevoir sous prétexte qu’il est absent, alors que M. Mellal était sûr que le premier responsable de la Wilaya était bel et bien présent et qu’il était déjà informé de ce qui s’est passé.

Le plus étonnant c’est que le responsable de la JSK a révélé que trois semaines avant ce douloureux événement, il avait avisé le Wali et le chef de la sûreté en les informant que quelque chose se prépare contre la JSK et que des individus se contactent sur ce sujet et qu’un certain Beraf qui vient spécialement d’Alger promet aux autres de leur fournir de l’argent s’ils le rejoignent. Il ajoute que les frères Halaoua sont des salariés de Tahkout que ce dernier utilise pour un but inavoué.

Monsieur Cherif Mellal était sûr que c’est bien la JSK qui est visée, car d’après lui, si le problème se limitait au joueur Mesbahi, sa famille l’aurait ciblé lui-même, mais pourquoi c’était tout le staff et les salariés du club qui ont été agressés ?

À la fin, le conférencier a exprimé sa détermination à continuer son travail pour aller de l’avant avec ce club qui a mis fin à certains qui tiraient profit de cette équipe.

Monsieur Mellal a terminé son intervention en appelant à une marche pacifique samedi prochain à partir de 11 qui débutera devant le palais justice vers le stade du 1er novembre pour demander que la justice fasse son travail et que cessent ces agressions et enfin demander aux services de sécurité de mettre fin aux agissements de certains individus connus à Tizi Ouzou.

La rédaction

Chrif Mellal raconte les détails sur son agression et celle de son équipe .

Gepostet von Kabyles am Mittwoch, 27. Februar 2019

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sport

En haut