Connectez-vous avec nous

Le père de Nasser Zefzafi : « l’état de santé de mon fils est grave »

Actualité marocaine

Le père de Nasser Zefzafi : « l’état de santé de mon fils est grave »

Le père de Nasser Zefzafi : « l’état de santé de mon fils est grave »

Matoub Lounes chantait :  » Ni les droits de l’homme, sous toutes les formes, ni aucune opposition n’ont pris part à mon malheur. Seul, le peuple comme un seul homme a osé défier la peur« .

Et Lounis Aït Menguellet disait : « un dirigeant qui n’a pas de supérieur de qui aura-t-il peur s’il s’impose par la dictature ?  »

Les républiques bananières de l’Afrique du Nord sans exception et la monarchie alaouite gouvernent leur peuple par une main de fer. La seule et l’unique réponse qu’elles connaissent aux revendications légitimes de leurs citoyens, c’est la matraque, les arrestations arbitraires et les condamnations à de lourdes peines en instrumentalisant la juste qui dépend des despotes aux têtes de ces pays.

Toutes ces injustices, ces dépassements, ces atteintes aux droits de l’homme passent sous le silence complice des grandes puissances qui se disent démocrates, car pour eux la primauté de l’intérêt sur les droits de l’homme est la règle.

Parmi les victimes de ces injustices Nasser Zefzafi, ce Rifain qui souffre dans les geôles de Mohamed VI, le roi, ami de la France et de l’Occident.

Comme si l’arrestation et la condamnation arbitraire ne suffisent pas, ce détenu d’opinion est humilié et privé de ses droits les plus élémentaires. C’est dans un communiqué que son père attire l’attention de l’opinion publique et des autorités concernées sur cette injustice que subit son fils et sur le danger qui menace sa vie, car sa santé se dégrade de jour en jour.

Rachid Mouaci 

 

Le texte de l’appel du père de Nasser Zefzafi :

 

Après avoir rendu visite aujourd’hui à mon fils Nasser Zefzafi, détenu à la prison d’Okacha à Casablanca, j’ai tout d’abord appris que l’administration pénitentiaire, avec son obstination habituelle, a refusé de me remettre une copie du dossier médical lié à la gravité de son état de santé que j’ai pu vérifier moi-même, de sorte qu’il n’a pas la sensation du toucher pour sa main droite.

Quand j’ai consulté un avocat, il m’a confirmé que c’est de mon droit d’accéder au dossier médical dans le but de sauvegarder ce qui peut l’être, au profit du bien-être de mon fils, qui souffre de l’amertume de la prison et de l’injustice du directeur.

J’alerte donc l’opinion publique que je suis bel et bien privé de mon droit de connaître la réalité de l’état de santé de Nasser Zefzafi et par là même, j’attire l’attention de toutes les autorités concernées.

À la fin, N.Z a invité le public à diffuser largement le Hashtag # من حقي الحصول على الملف الطبي # (j’ai le droit au dossier médical)

عاااجل:بعد زيارتي اليوم لابني ناصر الزفزافي المعتقل بالسجن المحلي بالدار البيضاء تبين لي اولا ان ادارة السجن بتعنتها…

Gepostet von Ahmed Zefzafi am Mittwoch, 30. Januar 2019

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité marocaine

En haut