Connectez-vous avec nous

La Tunisie paralysée par une grève générale

Actualité tunisienne

La Tunisie paralysée par une grève générale

La Tunisie paralysée par une grève générale

La grève générale tant redoutée a finalement eu lieu, ce jeudi 17 janvier, dans les services publics sur tout le territoire tunisien, à l’initiative de la puissante centrale syndicale « l’Union générale tunisienne du travail » (UGTT), suite à l’échec des négociations sociales.

Les multiples rounds de négociations entre le gouvernement et la centrale syndicale et les bons offices du président tunisien, Béji Caïd Essebsi, pour le dénouement de la crise n’ont décidément servi à rien et ce qui devait arriver arriva.

La Tunisie se trouve alors paralysée par une grève générale dans le secteur public qui concerne plus de 650.000 fonctionnaires et plus de 200.000 employés, avec des pertes énormes pour l’économie nationale déjà agonisante. La plupart des commerces, les banques, les administrations, les établissements scolaires (…) sont fermés, alors que les forces de l’ordre patrouillaient dans les rues et les avenues pour parer à toute éventualité et à tout dérapage.

« Toutes les mesures ont été prises pour parer à toute éventualité d’infiltration, de dérive ou d’atteinte à la sûreté publique », a déclaré à ce sujet le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofien Zaâg, assurant que les unités sécuritaires sont tout à fait prêtes pour sécuriser la grève générale non seulement à Tunis, mais également sur tout le territoire national.

Reste que l’échec des pourparlers entre les deux parties belligérantes sur l’augmentation des salaires dans le secteur public a soulevé des inquiétudes et rajouté de la morosité à un climat de tension qui a atteint son apogée avec les tiraillements entre les adversaires politiques et les crises économique et sociale qui déchirent le pays.

D’aucuns estiment, en effet, que cet échec n’était pas surprenant compte tenu des résultats des précédentes négociations et des propositions du gouvernement qui sont restées loin des exigences de la centrale syndicale, bien que modifiées à plusieurs reprises.

 

Source : MÉDIAS 24

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité tunisienne

En haut