Connectez-vous avec nous

La Présidentielle aura bien lieu en avril 2019

Actualité algérienne

La Présidentielle aura bien lieu en avril 2019

La Présidentielle aura bien lieu en avril 2019

La Présidentielle aura bien lieu en avril 2019, affirme le journal gouvernemental El Moudjahid

L’élection Présidentielle aura bien lieu en avril 2019, affirme le journal gouvernemental El Moudjahid. Que ceux qui émettent les doutes sur la tenue de cette échéance se détrompent, souligne encore le quotidien. Dans son éditorial du Jeudi 13 décembre, le journal étatique est implacable. “Le discours officiel, comme celui de la majorité présidentielle, se caractérise par une grande clarté, à propos des prochaines échéances électorales. L’élection présidentielle aura lieu comme convenu, au mois d’avril prochain”.

Pour El Moudjahid, si le chef de l’Etat n’a pas encore exprimé sa volonté de se porter candidat ou non à la Présidentielle d’avril 2019, il est évident pour lui que “le prochain rendez-vous électoral” soit l’occasion pour faire respecter “la souveraineté du peuple algérien” et que “seules les urnes sont à même de trancher dans une compétition pluraliste”.

El Moudjahid souligne dans ce sillage que “le discours officiel, comme celui de la majorité présidentielle, se caractérise par une grande clarté, à propos des prochaines échéances électorales.” Le journal étatique souligne aussi que “le Chef de l’État, dont le mandat s’achève à cette date-là, a été sollicité à poursuivre sa mission, et donc à être candidat par les principales formations politiques, des organisations syndicales et patronales et le mouvement associatif.” Ses soutiens, précise-t-on encore, ”à l’image de l’Alliance présidentielle, qui se compose des quatre grandes formations politiques et qui vient de tenir une réunion de coordination, ou encore du ″Front national des partis politiques″, né il y a quelques jours et regroupant quatre formations, se préparent et se mobilisent.”

Allant à contre courant de ceux qui émettent des doutes sur l’organisation d’une Présidentielle en avril prochain, El Moudjahid semble croire que “le respect des échéances électorales fait partie du socle de nos valeurs démocratiques, et constitue, pour chacun et pour tous, une grande visibilité politique.”

Concernant ceux qui doutent de la tenue de l’échéance électorale dans ses délais fixés par la Constitution, El Moudjahid les qualifient de “spéculateurs” et assure que c’est l’expression “d’un médiocre marketing”. “Maintenant que certains tentent de servir à l’opinion publique leurs spéculations, qu’ils présentent comme des certitudes, à l’exemple du report de l’élection présidentielle, cela fait partie d’une stratégie de la confusion, et ne constitue qu’un médiocre marketing qui traduit un manque flagrant de confiance en soi”, conclut l’éditorial de El Moudjahid.

 

HuffPost Algérie

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut