Connectez-vous avec nous

La Kabylie est belle et bien ciblée !!

Débats

La Kabylie est belle et bien ciblée !!

La Kabylie est belle et bien ciblée !!

En réponse à une tribune publiée par Samir Bouakouir datée du 14/09/2012Le MAK contrairement au sous entendu de S.B , est loin de constituer une nébuleuse faite de réseaux, mais le poids du subterfuge sémantique est lourd de sens. Les notions de soutiens actifs ou passifs viennent appuyer cette affirmation édictée par le HCS. Le démantèlement sonne comme un euphémisme douteux pour ne pas avoir a être en adéquation avec la réalité des faits , à savoir des arrestations arbitraires avec des mises en scènes qui ne semblent pas choquer la nouvelle coqueluche estampillée Monsieur COM.S.B n’a pas hésité à faire usage d’un présupposé comme postulat voir même comme affirmation pour conclure à son absurdité, que dire et que penser de cette prose tautologique qui ne réclame ni ingéniosité ni finesse, si ce n’est le sens d’irresponsabilité, en donnant son quitus pour réprimer des citoyennes et des citoyens qui usent de leurs droits à s’organiser et exprimer librement leurs opinions et leurs aspirations. S.B a-t-il ,par perfidie, oublié que ce climat de psychose est bien antérieur à ces arrestations, qui de manière concomitante ont suivi les incendies dont la Kabylie a eu à déplorer en plus du nombre important de morts et des victimes en attente de soins , doit endurer le poids de l’arbitraire et de l’opprobre ?A-t-il oublié aussi que la société fut livrée à elle-même pour depuis le début de la pandémie? et tout cela dans un contexte les plus répressifs qu’il semble être le seul à ne pas voir..S.B use et abuse du mot activiste en mettant en perspective sa dimension péjorative, n’hésitant pas à affirmer qu’ils (les activités) sont dépourvus de tout sens politique, sous entendant que sa posture recèle bien plus de responsabilité et de clairvoyance. S.B a une curieuse façon de faire ses offres de services, se rend il compte que dans ce contexte de contestation, ce sont les citoyens qui par leur choix pacifique mettent à rude épreuve le système en réclamant son départ, ce système en faveur de qui , il a lui même pris parti. Le costume de VRP porté lors de sa tentative de vendre ces élections législatives n’hésitant pas à les qualifier comme un tremplin pour la jeunesse (la jeunesse qui proteste et qui est arbitrairement embastillée appréciera) ,ces propos sont révélateurs de sa conception et des objectifs de l’action politique. En bon chargé de mission, il convoque le mythe de l’ennemi extérieur pour justifier de manière fallacieuse sa propre lecture des événements survenus depuis le 19/02/2019 .En effet sa présentation de la réalité, faisant de l’armée (sans préciser à quel institution militaire il fait référence) la cible de la contestation. En choisissant de faire porter la responsabilité de la situation de blocage actuelle sur les épaules de ces « activistes », il désigne une cible de choix. S.B a-t-il perdu à ce point le sens des réalités? refusant d’aborder une question autrement plus politique à savoir A qui le refus d’ouverture d’une transition politique devrait-il être imputé ? aux activistes ou aux tenants du pouvoir? sa réponse a été déroulé en filigrane …Concernant (l’échec de) sa “mission” de faire passer la couleuvre des élections législatives( y compris sur le plateau d’une chaîne qu’il dénonce aujourd’hui), il fait abstraction de la réaction négative de la base militante du FFS qui a pesé dans la décision de ce parti de ne pas participer et tenter de sauver son parti d’une opération de normalisation. Cet épisode dont il gardera l’amertume d’un échec personnel. Qu’à cela ne tienne S.B ne saurait apprendre de ses échecs, il récidive en se faisant la porte voix de la fraction de la direction du FFS qui a décidé de participer aux élections locales. Cette fois-ci, voulant faire d’une pierre deux coups il réduit le reste des forces politiques de la Kabylie à des extrémistes, il affiche ses ambitions en esquissant de fait une nouvelle carte politique de la Kabylie, avec un destin « strictement national » selon sa formule. Oui dans ce sens la Kabylie est belle bien ciblée ,la liquidation des forces politique de la région, la normalisation à marche forcée et cette volonté de reconfigurer le paysage politique en s’appuyant sur des figures plus enclines et plus réceptives aux injonctions des puissants du moment. Triste tableau, le FFS qui n’est plus que l’ombre de lui même se voit administrer l’extrême onction par S.B.La hantise de tout militant politique (sincère) est le jugement de l’histoire, pour les autres il reste le réveil tardif de la conscience, que le plus éthylique des breuvages ne pourrait noyer.

Auteur: Ben Mamar Boukhalfa

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Débats

En haut