Connectez-vous avec nous

ISLAM DE FRANCE

Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’intérieur et des cultes avait impulsé la fondation du Conseil Français du Culte MUSULMAN en date du 28 mai 2003 sous la forme d’association loi 1901.Le CFCM devait représenter les musulmans de France et réguler les activités religieuses musulmanes. Nicolas Sarkozy s’était en cela inspiré du Consistoire Juif institué par Napoléon pour mieux contrôler cette communauté. Avant l’institution du CFCM l’islam en France était représenté par la Grande Mosquée de Paris sous obédience algérienne. La grande difficulté fût de faire élire des représentants de pratiquants musulmans tiraillés par les madahibe, cloisonnés dans des associations cultuelles chaperonnées par des puissances étrangères, avec des communautés algérienne et marocaine rivalisant dans l’entrisme. Le CFCM fût élu au prorata des mètres carrés des mosquées officielles avec imposition d’un président minoritaire, le Recteur de la Mosquée de Paris. L’UOIF, Union des Organisations Islamiques de France fondée en 1983 et regroupant 600 associations musulmanes serait proche du Royaume Cherifien. L’opposition Mosquée de Paris pro algérienne et UOIF pro marocaine fragilise les efforts des autorités françaises à doter l’islam de France d’une représentation homogène. Quant on rajoute à cette problématique les mosquées libres, les salles de prière clandestines, le Salafisme rampant, le radicalisme ambiant… on comprend que l’islam n’est pas domesticable en terre Laïque. Rajoutons aussi le financement occulte par les  » amis orientaux » tels le Qatar, les Émirats, l’Arabie et la Turquie à des fins politiques et on comprendra mieux l’urgence à mettre de l’ordre républicain dans l’ islam de France.
Said Yahia Chérif. SYC

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Débats

En haut