Connectez-vous avec nous

Cri d’injustice

Actualité tunisienne

Cri d’injustice

Aujourd’hui, et pour la troisième fois, les autorités tunisiennes m’ont empêché d’entrer sur leur territoire, sachant que j’ai passé six longues heures d’attente du côté algérien, j’étais choqué, je ne savais pas que je suis une personne indésirable aussi sur le sol tunisien. Lorsque j’ai demandé les raisons de cette interdiction, ils m’ont conseillé d’aller exposer mon problème au niveau de l’ambassade tunisienne à Alger.

J’étais déjà victime d’un embargo qui m’a été imposé par les autorités algériennes durant plusieurs années et je n’ai pu obtenir l’autorisation de pouvoir quitter le pays qu’après une longue et difficile bataille juridique, sans parler des restrictions et poursuites à l’intérieur du pays.

J’ai cru que c’était la fin de ces pratiques cauchemardesques, mais hélas, ce cauchemar continue et je le vis en réel.

Je lance un appel solennel aux autorités concernées et un cri de détresse aux militants des droits de l’homme et aux forces vives de la nation de l’Algérie et de mon second pays la Tunisie pour que cessent ces injustices dont je suis victime et pour que ma liberté ne soit plus confisquée les forces des ténèbres.

 

Par Tahar Belabbas
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité tunisienne

En haut