Connectez-vous avec nous

Coup de théâtre à Barcelone : Manuel Valls vient d’être exclu de son parti politique

International

Coup de théâtre à Barcelone : Manuel Valls vient d’être exclu de son parti politique

Coup de théâtre à Barcelone : Manuel Valls vient d’être exclu de son parti politique

Ciudadanos a annoncé ce lundi 17 juin avoir rompu avec Manuel Valls, ex premier ministre français

Manuel Valls a été exclu de son parti. La lune de miel est finie entre l’ex premier ministre français et le parti Ciudadanos qui lui avait ouvert ses bras dès son arrivée en Espagne, en 2018. L’annonce de cette rupture a été faite ce lundi par Inés Arrimadas, porte-parole du parti en marge d’une conférence de presse.

« Nous avons décidé de nous séparer de Manuel Valls à Barcelone pour garder notre propre voix », a-t-elle déclaré. Pour comprendre ce qui s’est réellement passé, il convient de rappeler que Valls qui a perdu les élections municipales à Barcelone devait choisir entre deux candidats à la mairie de la ville.

« Un choix difficile »

Les deux candidats étaient Ernest Maragall, vainqueur des élections et membre du parti indépendantiste ERC (Gauche Républicaine Catalane) et Ada Colau, actuelle maire de Barcelone, membre du parti Barcelone Comun (parti de gauche radicale). Le premier est indépendantiste et ne s’en cache pas et la deuxième assume être républicaine, mais non indépendantiste.

Entre les deux, Valls a fait son choix. Il a apporté son soutien à Ada Colau, un soutien précieux qui a permis à cette dernière de rester maire de la ville malgré sa défaite. Manuel Valls avait justifié sa décision par le fait qu’il ne peut accepter que Barcelone tombe entre les mains des séparatistes catalans.

« La différence entre Colau et Maragall est très petite »

Une décision qui a mis fin à deux ans d’alliance. Ce lundi, lors de la conférence de presse, Inés Arrimadas a été claire sur le choix de Valls. « Madame Colau a fait la même chose que Monsieur Ernest Maragall. Maragall a mis des rubans jaunes au niveau de la mairie comme si c’était un panneau publicitaire pour les indépendantistes. La différence entre Colau et Maragall est très petite », a-t-elle déclaré.

Il convient de souligner que la rupture entre Manuel Valls et Ciudadanos était déjà annoncée. En effet, l’ex premier ministre français qui a promis une guerre sans merci à l’indépendantisme et à l’extrême-droite ne digère pas les pactes récemment signés entre Ciudadanos et Vox, le parti d’extrême-droite espagnol. Les rapports entre Valls et son parti ont été très tendus ces dernières semaines.

Par: Cheikh Dieng

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans International

En haut