Connectez-vous avec nous

Communiqué de presse d’une prison marocaine

Actualité marocaine

Communiqué de presse d’une prison marocaine

Communiqué de presse d’une prison marocaine

Toute honte bue, voilà ce qu’avait déclaré une administration pénitentiaire du royaume chérifien.


(Source : Page Facebook de Rachid Oufkir)

Rabat le 21/01/2020

Communiqué de presse

Comme à l’accoutumée pour informer et éclairer l’opinion publique, la Délégation Générale de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion (DGAPR) déclare ce qui suit :

Vu le comportement contraire à la loi, des détenus incarcérés à la prison locale « Tanger 2 » suite aux événements d’El Hoceima, au lieu d’utiliser le téléphone fixe mis à leur disposition afin de garder contact avec leurs familles et la société, ils exploitent ce moyen de communication pour faire passer des enregistrements, des publications et des messages codés avec leurs familles sous l’ordre d’un père de l’un des prisonniers. Ils ont même osé réclamer des droits qui n’ont aucun lien avec les conditions de leur incarcération et c’est ainsi qu’ils violent les lois et les règles qui régissent les établissements pénitentiaires.

Ils ont refusé de se soumettre aux ordres de l’administration tout en ignorant ses avertissements répétitifs sans le moindre respect aux institutions de l’État. Ils ont même lancé une menace d’entamer une grève générale de la faim.

Vu sa responsabilité sur le maintien de l’ordre et sur la sécurité des résidents et le droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour cela, il a été décidé ce qui suit :

Le transfert des détenus cités afin de mettre fin à ces agissements honteux et à ces désobéissances dangereuses.

Les établissements qui les recevront leur permettront de contacter leurs familles afin de connaître le lieu de leur transfert, et cela, dès leur arrivée sur place.

…………………….

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité marocaine

En haut