Connectez-vous avec nous

Chronique. L’Armée et les « Kadres » !

Chronique

Chronique. L’Armée et les « Kadres » !

Chronique. L’Armée et les « Kadres » !

Après avoir démi Abdel-cadre, l’armée algérienne adoube Abdel-Kader.
Autrement dit les généraux algériens ne dérogent pas à leur nature profondément putschiste et anti-populaire et l’Armée n’a jamais été populaire.

Petit rappel historique :

L’Armée a avorté l’indépendance en 1962 en renversant le GPRA.
L’Armée a déclaré la guerre à la Kabylie en 1963 en massacrant le FFS.
L’Armée a intronisé Ben Bella, Boumediene et Chadli.
L’Armée a tiré sur la foule en 1988.
L’Armée a avorté le processus démocratique en 1991.
L’Armée a liquidé Boudiaf.
L’Armée a intronisé Zéroual.
L’Armée a liquidé des opposants, journalistes et politiques.
L’Armée a causé un conflit qui a coûté 200 000 morts.
L’Armée a intronisé et protégé Bouteflika pendant 20 ans.
L’Armée a tiré sur les manifestants Kabyles en 2001 (la gendarmerie est un corps de l’Armée).
L’Armée a dilapidé les richesses du pays.
L’Armée s’est accaparée de l’économie algérienne.
L’Armée n’a jamais été « khawa khawa » ou sœur des populations.
L’Armée ne va pas assurer « une transition démocratique » !

Par Ahviv Mekdam
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. illa

    13 avril 2019 à 10:03

    Bravo pour le rappel : Tout est véridique

    L’armée populaire n’est qu’un slogan tout comme la démocratie et la nation.
    Tout est à construire.
    le peuple ne doit plus être dupe.
    Et imazighens voire les kabyles les plus en danger doivent plus que jamais s’unir pour lutter à la sauvegarde de leurs idéaux et liberté pour enfin pouvoir finaliser le projet avorté de leurs ainés qui ont certes fauté dans leur manque de stratégie et vision . Dailleurs c’est pour cela qu’ils l’ont payé de leur vie et mis en danger les générations suivantes qui elles mêmes ont enfoncé le clou avec leur quête aux biens faciles.
    L’heure est grave…Tous pour libérer le peuple mais surtout pour les kabyles leur Kabylie.
    A tous les citoyens de faire dégager le système et aux kabyles de sauver leur Kabylie tant devenue méconnaissable de part sa beauté d’antan et ses valeurs .

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Chronique

En haut