Connectez-vous avec nous

Biens mal-acquis : Mohamed Sifaoui lance un collectif d’avocats pour poursuivre en justice les responsables algériens

Actualité algérienne

Biens mal-acquis : Mohamed Sifaoui lance un collectif d’avocats pour poursuivre en justice les responsables algériens

Le journaliste et écrivain algérien Mohamed Sifaoui vient de lancer un collectif d’avocats en vue de poursuivre en justice en France les responsables algériens pour leurs bien mal-acquis.

« Nous travaillons d’ores et déjà sur des procédures qui seront lancées en France prochainement contre des responsables ou d’anciens responsables algériens pour des biens mal-acquis », a écrit Mohamed Sifaoui sur sa page Facebook.

L’appel à témoignage est lancé pour récolter le maximum d’informations sur les noms des responsables, leurs biens immobiliers, leurs sociétés, leurs adresses, leurs prête-nom…

Mohamed Sifaoui compte également faire dans les semaines qui viennent « un signalement aux Etats-Unis auprès de The Foreign Corrupt Practices Act (FCPA) » concernant deux responsables algériens qui auraient touché des commissions en dollars, affaire relevant du droit américain.

Le journaliste entend aussi saisir le Conseil des droits de l’Homme à Genève pour des cas spécifiques de détention arbitraire ou de poursuites et harcèlement judiciaires. Enfin, il est prévu la constitution d’un autre collectif d’Algériens pour s’engager dans cette bataille.

Concernant justement les « biens » des responsables algériens en France, il faut rappeler que Christophe Dubois et Marie-Christine Tabet avaient cosigné chez Stock en 2015 le livre « Paris-Alger : une histoire passionnelle », un livre consacré à ce sujet. Des révélations qui avaient choqué le peuple algérien et confirmé ses doutes sur l’intégrité « morale et patriotique » des dirigeants algériens.

Source DZVideo
Par Amélia Guatri

3 Commentaires

3 Comments

  1. Reka

    24 mars 2019 à 1:42

    Très bonne initiative de Mohamed Sifaoui, de lancer un collectif d’avocats spécialisés dans la spoliation des biens du peuple Algérien.
    J’espère que sa aboutira.

  2. sehili

    24 mars 2019 à 2:37

    je suis disposé à participer aux frais engendrés de cette action.

  3. Hidouche HAMANI

    26 mars 2019 à 3:31

    Je pense que les concernés ont conclu un accord,paraphé par boutef lors de sa « visite » au val de grâce. Cet accord leur offre l’impunité sur le sol français et la non-extradition vers L’Algérie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut