Connectez-vous avec nous

Attaques contre la révolution, attaques contre le peuple !

Actualité algérienne

Attaques contre la révolution, attaques contre le peuple !

Attaques contre la révolution, attaques contre le peuple !

Le peuple algérien voit chaque jour ,médusé, ses symboles réduits à néant, la mémoire de ses chouhadas profanée, ses authentiques  révolutionnaires traînés dans la « gadoue » et son histoire travestie. Y a-t-il encore des référents historiques en Algérie? Question terrible qu’insidieusement on nous amène à nous poser. Question vicieuse qui renferme en elle des germes nauséabonds de réponse. Surtout, en ce jour du 29 juin 2019, date anniversaire oubliée de l’assassinat en direct devant le peuple de MOHAMED BOUDIAF ,et jour du « kidnapping-arrestation » du Moudjahid et démocrate Lakhdar Bouregaa !
L’indépendance reconquise au prix fort d’une guerre meurtrière, on croyait que l’hémorragie allait s’arrêter, que l’on respecterait le sacrifice de nos grands hommes, artisans de notre liberté. Eh bien, NON!Il faut faire table rase sur les symboles, l’histoire et l’Authenticité du peuple Algérien.
Cependant, naïfs que nous sommes, on pensait que nos valeureux héros de la révolution vivants et morts, ces militants sincères et d’une intégrité irréprochable, ces stratèges politiques, par leur stature exceptionnelle étaient intouchables. Cruelle désillusion, 57 ans après l’indépendance territoriale(celle du peuple étant confisquée), il se trouve des gens occupant les plus hautes fonctions à la tête de l’état qui n’hésitent pas à les assassiner une deuxième fois avec la même perfidie et la même lâcheté, en les banalisant et en tentant de les effacer des mémoires.
Après, cette énième infamie, que nous reste-t-il? De qui parler à nos enfants, à la jeunesse de la nouvelle génération?Hélas, l’œuvre de destruction continue toujours. Elle ne cessera qu’une fois parachevée! Sinon, pourquoi, vouloir effacer de la mémoire collective, et particulièrement des jeunes, même les dates symboliques de la disparition de ces historiques? De là, à enseigner à nos enfants leurs « hauts faits d’armes »…..
A qui le tour maintenant et demain? Aucun historique  mort n’est épargné. Les vivants n’échapperont pas à ce qui semble une fatalité. Ils seront traînés dans la boue, tant qu’ils ne s’aligneront pas, comme beaucoup, à la normalisation exécrable d’un régime scatologique, à l’image du système actuel.On finira par nous faire admettre que notre Révolution s’est faite sans le peuple, sans nos  Historiques, et sans nos Moudjahidates et Moudjahidines. A qui peuvent s’identifier nos jeunes de la nouvelle génération?
Reste l’espoir, aujourd’hui ,avec la Révolution du sourire,qui si elle aboutit à la naissance de la nouvelle Algérie dont ont rêvé nos aïeuls et pour laquelle milite jusqu’à ce jour toute cette jeunesse affranchie depuis le 22 Février 2019, réhabilitera la mémoire de tout le peuple.  

Par: DR AMOKRANE LAKHDAR

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut