Connectez-vous avec nous

Appel pour la commémoration du 25ème anniversaire de l’assassinat du Président de la LADH Youcef Fathallah

Actualité algérienne

Appel pour la commémoration du 25ème anniversaire de l’assassinat du Président de la LADH Youcef Fathallah

Ligue Algérienne des Droits de l’Homme
Algerian League of Human Rights

Appel pour la commémoration du 25 ème anniversaire de l’assassinat du Président de la LADH Youcef Fethallah
Il y’a 25 ans, le 18 juin 1994, dans les escaliers menant à son bureau, vers 10h  du matin, tombait sous des balles assassines, Maître Youcef Fethallah, président de la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme. 
Les militants de la LADH ont fait le serment de commémorer tous les ans sa disparition et influer par leur action à l’instauration d’une «  journée nationale des Droits de l’Homme », qui serait l’occasion d’un plaidoyer pour inscrire cette matière dans les écoles en renforcement à la mise en place d’une Algérie Libre et Démocratique, que revendique les masses populaires depuis le 22 Février.
En cette année 2019, La commémoration du 25 ème anniversaire de l’assassinat de Maître Fethallah, se fera comme suit :
1. Dépôt d’une gerbe de fleurs au cimetière d’El Alia le matin vers 10 h 00.
2. Rencontre commémorative à 17 h 00 au niveau du siège de SOS Disparus, au 21 boulevard Ben Boulaid (deuxième étage). La rencontre sera rehaussée par le témoignage du Commandant Lakhdar Bouregaa qui, a été au cœur de la lutte de Libération nationale dès 1956 à la wilaya IV, député dans la première Assemblée nationale, et membre fondateur du FFS en 1963.
Il s’oppose à l’armée des frontières et le paiera chèrement. Il a croupi en prison de 1967 à 1975 à la suite du coup d’Etat avorté de Tahar Zbiri. Si Lakhdar est auteur d’un livre au titre significatif, « Témoin de l’assassinat de la Révolution ». Il a connu Maître Fethallah lorsqu’il était étudiant en Droit en Irak.
La LADH serait honorée de compter sur la présence de tous ceux qui ont connu et apprécié Maître Youssef Fethallah, de toutes les personnalités et associations partenaires dans le Collectif de la Société Civile, et toute autre personne désirant lui rendre hommage.

Pour la LADH Mohamed Safar Zitoun
Secrétaire Général

Par la Rédaction

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Ghouadni mahi

    3 août 2019 à 1:06

    Nous avons été , en octobre 1988, les premiers à dénoncer la torture pratiquée couramment sans aucune honte par les « services »
    L’engagement total de Youcef en faisait une cible. Il le savait. Il l’a payé de sa vie
    Courage, sérénité, simplicité .
    Un grand militant en faveur de la démocratie.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut