Connectez-vous avec nous

Algérie : nouveau vendredi de mobilisation contre le régime (EN CONTINU)

Actualité algérienne

Algérie : nouveau vendredi de mobilisation contre le régime (EN CONTINU)

Après l’annonce par Abdelaziz Bouteflika du retrait de sa candidature à un cinquième mandat présidentiel, la perspective de voir le quatrième se prolonger ne semble pas satisfaire les Algériens mobilisés qui prévoient de nouvelles manifestations.

  • 23h15.Fin de ce direct.
    23h00. Dix choses à retenir de la grande mobilisation du 4e vendredi. (lire)
    21h29. Les manifestations d’aujourd’hui vues par l’ENTV

    21h27. Alger : comment les manifestants ont salué les policiers à la fin de la grande mobilisation

    29h58. Arrestation de 75 individus pour vol, violences et dégradation de véhicules et des biens publics et privés, selon un bilan provisoire de la DGSN qui fait état aussi de 11 policiers blessés légèrement.

    21h01. L’Agence officielle APS titre en Une : “Des marches imposantes à travers le territoire national revendiquant le changement et le respect de la Constitution”

    20h50. Le 4e vendredi de mobilisation pour le changement s’est déroulé dans le calme. Des millions de manifestants ont participé aux marches organisées partout dans le pays. De Tlemcen à Annaba en passant par Oran, Constantine, Alger, Bejaia, Sétif, Tizi Ouzou, Sidi Bel Abbès, Relizane, Naâma, Ghardaia, Ouargla, Bouira, Chlef, Ain Defla et la liste est encore longue parce que même dans les villes moyennes, les Algériens ont marché pour la même cause. Les manifestants ont été pacifiques, et les marches se sont déroulées dans une ambiance de fête.

    20h46. Alger : comment les manifestants ont dégagé un passage pour un handicapé.

    20h17. Alger : la situation est calme, la manifestation s’est dispersée, sans incident.

    20h13. Via le live-tweet de Dilem :

    20h04. Le JT de 20h00 de l’ENTV ouvre aussi avec les manifestations contre le système.

    20H02. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, ce vendredi en début de soirée, sur la place Masséna à Nice, leur soutien au mouvement populaire en Algérie, rapporte Nice Matin.

    19h50. Alger : solidarité entre les habitants et les manifestants (Zahra Rahmouni)

    19h24. Importante mobilisation à Oran contre le report des élections.

    19h23. Via le live-tweet de Dilem :

    19h20.Alger : des policiers tirent en l’air sous des applaudissements nourris des manifestants.

    19h15. Alger : Les secouristes bénévoles ont rejoint leur QG vers 17h30 pour éviter d’être confrontés aux casseurs. Contrairement à vendredi passé, la manifestation daujourdhui s’est déroulée globalement dans le calme. Des affrontements ont eu lieu à Telemly. Mais pour le moment aucun bilan n est disponible. En tous cas les secouristes ont globalement passé une journée tranquille.

    19h00. Le JT de 19h00 de Canal Algérie ouvre avec les marches pacifiques. Le présentateur parle de centaines de milliers de personnes à Alger et d’ambiance festive. Canal Algérie montre les images des manifs dans plusieurs villes du pays. Chose inédite : Canal Algérie montre des pancartes et des banderoles où sont inscrits des slogans anti-système.

    18h56. À Ghardaïa, les manifestants ont d’abord chanté ‘kassaman’ avant d’entamer la marche.

    18h54. Alger : des tirs de bombes lacrymogènes ont été effectués par les policiers à la place Krim Belkacem (Telemly).

    18h53. Via le live-tweet de Dilem :

    18H48. Guelma : la manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika a réuni des milliers de personnes. Tout s’est déroulé dans le calme.

    18h30. Tiaret : les habitants ont manifesté pour réclamer le départ du système.

    18h23. À Alger, la manifestation s’est déroulée dans une ambiance conviviale.

    18h20. Marée humaine à Alger, les manifestants très nombreux peinent à se déplacer.

    18h18. Alger, Telemly : l’air irrespirable à cause des gaz lacrymogènes. les riverains se plaignent.

    Crédits : TSA

     

    18h16. Sétif : comme à Bejaia, un policier a rejoint les manifestants.

    18h14. Bejaia : le policier qui a rejoint les manifestants, a eu un malaise. Diabétique, il a été évacué au CHU de Bejaia. Aucune inquiétude pour lui. Il a le soutien des manifestants.

    18h13. Tizi Ouzou : la marche se disperse dans le calme, aucun incident.

    18h12. Kherrata (Bejaia), où la première grande manifestation pacifique contre le 5e mandat a eu lieu.


    18h12. Via le Live-tweet de Dilem :

    18h09. Sur Didouche Mourad, la fête s’installe. Des jeunes avec des instruments de musique chantent.

    18h07. Les tirs de gaz lacrymogènes contre les manifestants reprennent à Alger (Telemly).

    18h05. La sortie d’Alger complètement bloquée.

    Crédits : TSA

     

    18h03. Tlemcen : les habitants sont sortis en masse pour dire non au prolongement du mandat de Bouteflika.(source : Info trafic Algérie)

    18h01. Grande mobilisation à Mostaganem contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

    18h00. Des manifestations ont eu lieu à Milia dans la wilaya de Jijel.

    Crédits : TSA

     

    17h56. Alger : la manifestation commence à se disperser lentement. Des “sages” demandent aux marcheurs de rentrer chez eux. “Le message est passé, il faut que chacun rentre chez lui, pour éviter les problèmes et l’infiltration des casseurs”.

    17h56. Boumerdès : une marée humaine pour dire « Non à la prolongation » du mandat de Bouteflika.

    17h55. Alger : un couple de manifestants qui ont participé à la marche.

    Crédits : K.A

     

    Crédits : K.A

     

    17h55. Comme partout en Algérie, des manifestations ont eu lieu à Ghardaïa.

    17h53. Ambiance de fête à Alger.

    17h52. Les manifestants nettoient la ville à Alger (info trafic Algérie).

    17h50. Bouira : des jeunes mobilisés pour la collecte des bouteilles en plastique laissées par les manifestants.

    Crédits : TSA

     

    17h50. Ambiance détendue devant la Présidence de la République. Le dispositif policier maintenu. Les commerces sont ouverts.

    17h42. Devant le lycée Bouamama (ex-Descartes) à l’instant.

    Crédits : TSA

    17h41. Via le live-tweet de Dilem :

    17h40. Aux alentours de la Présidence de la République, le calme règne. La police est fortement présente. Des groupes de manifestants remontent d’Alger-centre, dans le calme après avoir participé à la manifestation.

    17h40. Mohcine Belabbas participe à la marche à Alger.

    17h28. Abdallah Djaballah chahuté par les manifestants à Alger.

    17h25. Alger, les manifestants nettoyeurs n’ont pas attendu la fin de la manifestation pour commencer à nettoyer la ville. ils sont déjà à l’oeuvre.

    17h25. Un slogan, une explication : « Allo Macron, prépare le bois, il n’y aura pas de gaz cette année » (Lire)

    17h24. Constantine : la manifestation se poursuit, avec la présence de beaucoup de femmes. Des familles entières sont descendues dans la rue pour dire non au prolongement du mandat de Bouteflika, et réclamer le départ du système.

    Crédits : TSA

    17h19. Comme de nombreux chefs d’entreprise, Hassen Khelifati, PDG d’Alliance assurances, participe à la marche à Alger.

    Crédits : TSA

    17H17. Bejaia : un policier rejoint les manifestants, une première.

    17h15. Alger : retour au calme à Telemly après des affrontements entre policiers et manifestants.

    17h15. Via le live-tweet de Dilem :

    17H13. Bouira : comme partout en Algérie, les manifestants ont brandi des pancartes contre Macron à cause de ses déclarations sur la crise politique en Algérie.

  • 17h03 CET. Alger-centre : la manifestation se poursuit dans le calme. Les affrontements se poursuivent à Telemly.
  • 16h59 CET . Bouira : les manifestants commencent à se disperser dans le calme et sans incident. Plus de 150.000 étaient au rendez-vous.
  • 16h50 CET. Les policiers continuent de tirer des bombes lacrymogènes en direction des manifestants, qui ripostent par des jets de pierres. Les policiers repoussent les manifestants qui veulent marcher vers la Présidence.
  • 16h47 CET. Annaba : les manifestants se sont dispersés dans le calme. Selon le député Smain Kouadria qui a participé à la marche
    “Tout s’est déroulé dans le calme et la bonne ambiance”. “Les drapeaux algérien, palestinien et l’emblème amazigh ont été brandit par les manifestants”, selon M. Kouadria.
  • 16h42 CET. Imposante marche contre le système à Skikda.

  • 16h40 CET. Biskra : comme partout en Algérie, les biskris sont sortis en masse, pour réclamer du changement.

    16h39 CET. Alger : la police tire aux gaz lacrymogènes sur les manifestants.les affrontements vient d’éclater à Telemly.

    16h37 CET. Relizane : importante manifestation contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

  • 16h11 CET Alger : marée humaine à la Place de la Grande Poste.

  • «Non à Bouteflika et à ses dérivés», peut-on lire sur la pancarte portée par ce manifestant à Alger.
  • 16h07 CET.
  • 16h06 CET. Via le live-tweet de Dilem :
  • 16h02 CET. Relizane, des milliers de personnes ont manifesté aujourd’hui dans la rue pour exhorter Bouteflika à “quitter immédiatement le pouvoir”.
  • 16h00 CET . 4e vendredi de mobilisation pacifique contre le système.Grande mobilisation des Algériens partout dans le pays. Des marches se déroulent dans plusieurs villes, dans une ambiance festive, le calme et la convivialité. La réponse au plan de Bouteflika est cinglante.
  • 15h54 CET. Tizi Ouzou : des centaines de milliers de personnes dans la rue, du jamais-vu.

Résultat de recherche d'images pour "Tizi ouzou marche 2019"

  • 15h50 CET. Constantine : comme à Alger, les femmes sont présentes à la marche contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

    [Crédits photo : TSA]

    15h46 CET. Via le twwet live de Dilem :

  • 15h50 CET
    Lila Mokri : Les manifestants viennent de franchir le dispositif policier au bvd Med 5. En route vers mouradia.
  • Une image capturée par le journaliste Bouzid Ichalalene montre une foule dense réunie place Maurice Audin à Alger.

  • La mobilisation est comme le vendredi 8 mars d’ampleur nationale. Ici à Bordj Arreridj, en Kabylie, des milliers de personnes défilent. Dans la même région, à Béjaïa, une imposante manifestation a également lieu, selon le site TSA.

    A Oran également, dans l’ouest du pays, la mobilisation ne faiblit pas.

    Selon des vidéos diffusées sur la page Facebook DzWikileaks et relayées par le site Algérie part, une manifestation a lieu à Hassi Rmel. Selon le site d’information algérien, «plusieurs dizaines, voire centaines», de travailleurs des bases de Sonatrach, l’entreprise publique algérienne d’industrie pétrolière, «ont cessé leur travail pour manifester et se rassembler pacifiquement».

    Hassi Rmel, commune du sud du pays, située à 550 km au sud d’Alger, contient le plus grand gisement de gaz naturel d’Afrique.

  • Selon le site TSA, des manifestations ont lieu dans plusieurs villes du pays, notamment à Constantine et à Annaba, villes du nord-est du pays.

  • A Alger, dans les ruelles adjacentes, des riverains ont mis à disposition des manifestants des plats de couscous et des dattes.

  • Drifa Ben M’hidi, la sœur de Larbi Ben M’hidi est présente à la manifestation d’Alger. Un symbole extrêmement fort pour la population algérienne qui voue une véritable vénération à ce héros de la guerre d’Algérie, torturé et exécuté sans jugement par l’armée française durant la bataille d’Alger, en 1957. Une avenue centrale d’Alger porte le nom de Larbi Ben M’hidi.

  • Une foule dense est déjà rassemblée à Alger alors que la prière du vendredi n’est pas encore terminée.

  • Selon le site TSA, des milliers de manifestants sont rassemblés devant l’université de Tizi Ouzou, en Kabylie.

  • Selon plusieurs journalistes présents sur place, de nombreux slogans citant nommément le président français sont scandés, l’invitant à ne pas s’ingérer dans les affaires de l’Algérie.

    Sur cette banderole photographiée par le journaliste Khaled Drareni, on peut lire : «Macron, occupe-toi de tes Gilets jaunes, ça te suffit.»

  • A Alger, comme chaque semaine depuis le 22 février, les manifestations sont festives et les jeunes gens entonnent des chants nés dans les stades de football. En plus des drapeaux algériens, des drapeaux palestiniens sont très souvent brandis par les manifestants.

  • Selon le site TSA, les manifestations ont également débuté en fin de matinée à Tizi Ouzou, en Kabylie et à M’Chedallah, dans la wilaya (préfecture) de Bouira.

    Dans cette vidéo du Journal Elbilad, il s’agit d’une manifestation à Tizi Guenif, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Les manifestants scandent des slogans contre le prolongement du quatrième mandat présidentiel d’Abdelaziz Bouteflika.

  • A Alger, un manifestant brandit une pancarte sur laquelle on peut lire : «On voulait des élections sans Bouteflika, on se retrouve avec Bouteflika sans élections.»

    Pour les Algériens mobilisés, la décision du président algérien de reporter les élections qui devaient se tenir le 18 avril revient à prolonger sine die son actuel mandat.

  • Selon le site Algérie24, des manifestants venus de Tizi-Ouzou sont arrivés à Dar El-Beida, en banlieue d’Alger, et se sont mis en marche en direction du centre de la capitale, après que les bus les transportant ont été bloqués par les autorités.

  • Selon le site Algérie24, plusieurs bus transportant des manifestants voulant aller à Alger depuis Tizi-Ouzou, en Kabylie ont été bloqués au niveau du barrage de la gendarmerie nationale à Tadmaït, à la sortie de leur ville.

  • «FLN dégage !», scandent également les manifestants devant la Grande Poste dans le centre d’Alger.

  • Selon le journaliste du Huffpost Algérie Mehdi Alioui, les manifestants réunis à Alger centre scandent «Macron dégage». Beaucoup d’Algériens considèrent la position de la France comme un soutien implicite à Abdelaziz Bouteflika.

    La président français Emmanuel Macron a salué le 12 mars «la décision» de son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika de ne pas briguer un cinquième mandat et a appelé à «une transition d’une durée raisonnable». Pour les Algériens mobilisés, cette décision revient à prolonger sine die l’actuel mandat présidentiel.

  • Selon le site TSA, la manifestation contre le prolongement du mandat d’Abdelaziz Bouteflika a commencé à Alger par un rassemblement devant la Grande Poste, dans le centre de la capitale. Des centaines de personnes seraient déjà rassemblées en milieu de matinée.

  • Selon le site Algérie360, une délégation de Franco-algériens seront reçus le 18 mars à 16h par le conseiller diplomatique Aurélien Le Chevalier et le conseiller Afrique du Nord et Moyen-Orient  à l’Elysée.

    La délégation comprend six personnes, Il s’agit de Akli Mellouli, conseiller municipal, Salima Saadi, conseillère départementale de Moselle, Abdallah Zekri, président de l’Association des Mozabites en Europe, Sofiane Ghozlane, adjoint au maire,Nadia Salem, conseillère presse et l’artiste Samira Brahmia. Cette dernière a confirmé à RT France la tenue de cette réunion.

    Cette rencontre vise à préparer une rencontre avec Emmanuel Macron, accusé par ces Franco- algériens de soutenir Bouteflika contre la Constitution.

  • Selon le site TSA, des appels sur les réseaux sociaux sont lancés pour demander aux manifestants de ne pas marcher vers la présidence ou le palais du gouvernement pour éviter les affrontements avec les services de sécurité.

    L’Algérie attend encore de grandes manifestations ce 15 mars pour le quatrième vendredi d’affilée et ce, malgré les annonces du président Abdelaziz Bouteflika qui, le 11 mars, avait décidé de retirer sa candidature à un cinquième mandat. Après la courte euphorie qui a immédiatement suivi cette annonce, les Algériens mobilisés ont estimé que le report sine die des élections prévues le 18 avril, annoncé dans la foulée du retrait, actait la prolongation de l’actuel mandat du président, ce qu’ils rejettent.

    Les manifestations ont donc repris de plus belle dès le lendemain. Et chaque jour depuis lors des professeurs, des étudiants, des magistrats, du personnel de santé, des associations d’handicapés se mobilisent en nombre dans plusieurs villes du pays. Ce nouveau vendredi de mobilisation fera office de test pour le nouveau gouvernement en cours de constitution. L’ampleur des manifestations permettra de se faire une idée de la voie que prendra le pays dans les semaines à venir.

     

Source RT France et TSA

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité algérienne

En haut