Connectez-vous avec nous

Algérie. La LADDH s’indigne et met en garde. Non au coup de force ! (Texte intégral)

Débats

Algérie. La LADDH s’indigne et met en garde. Non au coup de force ! (Texte intégral)

Communiqué LADDH

 

La LADDH qui s’est mobilisé dès l’irruption le 22 février 2019 dans le mouvement pacifique en faveur d’un changement radical du système, n’a pas cessé d’interpeller le pouvoir pour répondre favorablement et sans délais en faveur des revendications toutes légitimes du peuple Algérien.

Ce mouvement qui s’est exprimé dans la communion nationale patriotique et pacifique  sans faille, à la 11ème semaine,  n’a fléchit à aucun moment dans sa détermination d’aller vers une nouvelle république en rupture avec le système en place, de ses symboles et ses pratiques, malgré toutes les tentatives d’empêchement, d’interdictions des marches et rassemblement pacifiques sur fonds de manipulation tout azimut, de division du peuple Algérien et de diversion de la lutte contre la corruption au nom d’une justice qui n’est pas encore affranchi, et d’un système encore otage des luttes claniques, ou l’armée s’apparente au pouvoir réel, au vue des sorties répétés de son chef; le général Major Gaid Salah qui rythme la cadence politique.

Le système en place en s’accrochant à son offre dans le cadre de la constitution à travers ses articles 102 et 104 malgré le rejet massif de la classe politique et civile, de cet offre, s’enfonce de plus en plus dans la crise.

Et voilà encore, de jour en jour les  doutes se dissipent, le forcing se précise, plus claire encore aujourd’hui avec le discours de Ben Salah chef de l’état.

En fait le système avec un personnel décrié par la rue, décide d’aller dans 02 mois, aux élections présidentielles , pourtant rejetées.

Le général Major Gaid Salah qui incarne aujourd’hui le pouvoir réel, qui détient les leviers de la décision politique, continuera t-il à tourner le dos au peuple, ira t-il jusqu’au bout, au risque de basculer le pays dans le chaos et l’instabilité certaines, l’armée se dressera t-elle contre la volonté du peuple?

Le risque est gros, par conséquent, la LADDH met en garde contre toute veilités d’avortement de cette formidable mobilisation pacifique qui a suscité de l’espoir et à permis au peuple de renaître, tout coup de force ou tentation d’utilisation de la force contre le peuple pacifique, ne fera qu’aggraver la situation et enfoncer le pays dans l’irréparable.

La LADDH interpelle le pouvoir réel incarné par l’armée à se mettre du côté du peuple, et à aider à la transition  qui sera gérée par des institutions fortes issues d’un large consensus dans la société.

La LADDH convaincue que la solution ne sera que politique hors cadre de la constitution, appelle la société à s’organiser d’avantage, à sauvegarder ses acquis et à aller vers un large consensus national qui regroupera l’ensemble des acteurs de la société civile et politique, des acteurs du mouvement, Elle appelle en outre, le peuple à demeurer mobilisés toujours dans le cadre pacifique et Unis jusqu’à satisfaction de ses revendications à savoir le départ du système et l’amorce de la transition politique vers la nouvelle république démocratique, sociale et civile.

Restons mobilisés, vigilants, pacifiques et déterminés.

 

Said SALHI

vice président

LADDH Algérie.

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Débats

En haut