Connectez-vous avec nous

Affaire Ali Haddad : le DJS de Tizi-Ouzou sous mandat de dépôt

Débats

Affaire Ali Haddad : le DJS de Tizi-Ouzou sous mandat de dépôt

Le directeur de la Jeunesse et des Sports (DJS) de la wilaya de Tizi-Ouzou, Abderrahmane Iltache, a été mis sous mandat de dépôt après son audition par le juge d’instruction, et ce, dans l’affaire ayant conduit à l’incarcération de l’ex-patron de l’ETRHB et ex-président du Forum des chefs d’entreprise, Ali Haddad, rapporte le quotidien algérien El Watan.

Cette décision concerne les nombreux contrats obtenus par l’ancien homme fort du patronat algérien dans différents secteurs, notamment celui de la Jeunesse et des Sports, impliqués dans la réalisation du stade 50’000 places de Tizi Ouzou, destiné à la JS Kabylie.

Pour rappel, plusieurs cadres de ce secteur à Tizi Ouzou ont récemment été auditionnés sur le projet du stade de 50’000 places, particulièrement son octroi au groupement international dirigé par l’ETRHB de Ali Haddad à un prix prohibitif et l’immense retard dans sa réalisation. Ce retard ayant provoqué de fortes réévaluations atteignant le coût faramineux de 50 milliards de dinars.

L’incarcération de Ali Haddad continue à faire des vagues, particulièrement parmi les hauts responsables de l’État, à tous les niveaux et dans tous les secteurs. Dans cette affaire, les dossiers de deux ex-Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, de huit ministres et de deux walis (Alger et El Bayadh) ont été transférés par la cour d’Alger vers la Cour suprême pour des transactions et des contrats en violation de la législation.

Dans la même affaire, une quinzaine de cadres de l’État algérien, notamment des directeurs centraux au niveau de plusieurs ministères, dont les Ressources en eau, la Jeunesse et les Sports, l’Industrie et les Travaux publics ont été inculpés à ce jour et placés sous contrôle judiciaire.


Photo d’illustration : vue aérienne du nouveau stade de Tizi-Ouzou réalisé par l’entreprise de Ali Haddad [ETRHB]

Aylan B

ObservAlgérie

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Débats

En haut